Qu'est-ce que la Terre sainte?

La Terre sainte est une zone située entre le Jourdain et la Méditerranée, qui comprend également la Banque orientale du Jourdain. Son emplacement géographique a muté et changé au cours des deux derniers millénaires. De nos jours, ses frontières sont principalement définies par celles d’Israël et de la Palestine. Traditionnellement, cet endroit est synonyme de la terre biblique d'Israël et de la Palestine.

 

HISTOIRE


Sur cette terre se trouvent des vestiges des plus anciennes civilisations du monde. Son emplacement stratégique, à la jonction de l'Afrique, de l'Asie et de l'Europe, en fait un couloir entre l'Est et l'Ouest. L’histoire de l’Homme nous révèle que cet endroit du monde a été le théâtre de nombreuses guerres et batailles. Beaucoup de sang a été renversé sur ce sol sacré.


C'est un lieu de tensions perpétuelles entre différentes communautés religieuses et politiques.
Les pèlerins y sont venus depuis l'Antiquité. Avec la Bible comme guide spirituel, ils ont fait face à toutes sortes de difficultés et de périls, dans leur quête pour visiter ces lieux saints. Bien que le climat politique ne soit pas encore tout à fait stable, il n’en demeure pas moins que la Terre sainte reste un endroit privilégié pour les pèlerinages et le tourisme.

Autrefois, la Terre sainte s'étendait d'Égypte à la Syrie, englobant la majeure partie du Moyen-Orient.
Le terme Terre sainte englobe différents lieux qui sont mentionnés dans l'Ancien et le Nouveau Testament. Il comprend:

Israël et la Palestine (qui détiennent la plupart des sites sacrés de différentes religions)
Le Jourdain occidental (où Moïse a aperçu la Terre promise et où le Christ a été baptisé).
La péninsule du Sinaï en Égypte (où Moïse et les israélites erraient pendant 40 ans)
Syrie du Sud (où Elijah s'est réfugiée et Saint-Paul s'est converti)

C'est la terre décrite par Dieu dans l'Exode 3: 8 comme «écoulant avec du lait et du miel» (ce qui aurait été le lait de brebis ou de chèvre et le miel datant).
Le centre de la Terre sainte est Israël. Le seul État juif du monde, il occupe seulement une petite partie de la région. Géographiquement parlant, il a la superficie du New Jersey ou du Pays de Galles, et environ un tiers de la taille du Sri Lanka ou de la Tasmanie.

 

L’ensemble des pays de la Terre sainte sont les empreintes et les repères des conquérants du passé - parmi eux les Babyloniens, Perses, Grecs, Romains, Croisés, Mamelouks, Turcs ottomans et britanniques.

La Terre sainte a été le premier endroit au monde ou trois des plus grandes religions se côtoient : chrétienne, juive et musulmane.

 

​Qu'est-ce qui a rendu la terre sainte? Selon le savant biblique et l'archéologue Jérôme Murphy-O'Connor, cela s'est produit pour les Juifs lorsque l'Arche de l'Alliance a été portée dans le Temple à Jérusalem et que "la gloire du Seigneur a rempli la maison du Seigneur" (1 Rois 8:10). De l'Égypte à la Syrie, c'est aussi l'endroit où les patriarches et les prophètes ont vécu et ont été enterrés.


Pour les chrétiens, la Terre sainte est l'endroit où Jésus a vécu, a proclamé son Évangile, fait des miracles, a été crucifié et est ressuscité d'entre les morts. Des premiers temps, les disciples de Jésus ont vénéré des lieux associés à lui, notamment la grotte de Bethléem et le Saint-Sépulcre.

     Dix raisons pour lesquelles nous devons supporter et aider les familles chrétiennes en terre sainte.

1. Les chrétiens arabes de la Terre Sainte font partis des premières lignées de descendants chrétiens du Moyen-Orient. Leurs racines religieuses remontent à la création de la chrétienté, soit environ un peu plus de 2000 ans, étant les premiers à transmettre le message de Jésus Christ.

2. Ils vivent toujours à l’endroit même où le Fils de Dieu est né, a vécu, est mort et est ressuscité. Ils ont réussi à subsister dans un endroit du monde où la présence des non-chrétiens est majoritairement dominante. Ils ont pu maintenir 2000 ans de tradition et d’héritage religieux chrétien en Terre Sainte. 

 

3. Quotidiennement, ils aident à préserver les églises chrétiennes et les lieux saints en plus de maintenir en vie la spiritualité chrétienne. Sans la présence des familles chrétiennes en Terre Sainte, ces lieux de culte de notre Foi n’auraient probablement pas conservé leur connotation religieuse puissante empreinte du passage de Jésus Christ.

4. Ils préservent l’héritage chrétien, en éduquant les jeunes dans la foi du Christ. La présence d’écoles chrétiennes en Terre sainte, assurent un enseignement assidu du catéchisme auprès des enfants chrétiens de cette région. De plus, ces écoles offrent un lieu de rassemblement pour échanger entre chrétiens.

5. Ils sont nos frères et sœurs chrétiens. Bien que nous ayons des missions et des devoirs différents, nous restons toujours unis par notre foi, dans l’unité du saint Esprit.

6. Notre foi chrétienne est profondément interreliée. Bien qu’il y ait différentes variantes de la religion Chrétienne, nous partageons tous le même Dieu, dans différentes formes du Christianisme. Nous croyons en un seul Dieu, à son Fils unique, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair et à la vie Éternelle. Le plus important est de s’ouvrir aux autres, et surtout, de partager la bonne nouvelle du Christ.

7. Les familles chrétiennes arabes sont un gage de paix pour cette région instable du Moyen-Orient. Ils partagent l’Ancien Testament avec les Juifs ainsi que la même culture, langue, histoire et aspirations nationales que les arabes de confession musulmane. Ultimement, leur neutralité au sein du conflit israélo-palestinien permettra éventuellement d’apporter la paix dans cette terre bénie par le Seigneur.

8. Les familles chrétiennes souffrent énormément, leurs conditions de vie précaires en Terre sainte ne leur assurent aucune sécurité. Ils sont directement touchés par l’escalade de violence entre les protagonistes extrémistes du conflit israélo-palestinien. À mesure que les murs sont érigés et que les passages de sécurités sont augmentés, leur liberté est diminuée. Cela a des répercussions directes sur leur mobilité les limitant à l’accès à des soins de santé adéquats ou à des logements.

9. L’émigration auprès des jeunes adultes chrétiens en Terre sainte ne cesse d’augmenter. Incertain de pouvoir offrir des conditions de vie stables à leurs familles, ces derniers sont forcés de quitter leur foyer, espérant offrir un futur plus prometteur à leurs enfants. Malheureusement, cela réduit davantage le nombre restant de familles chrétiennes en Terre sainte.

10. Notre foi nous enseigne à venir en aide aux personnes dans le besoin. Notre Seigneur a été le premier à venir en aide aux pauvres, aux affligés et aux oppressés. Il est de notre devoir, en tant que chrétien, de venir en aide à nos frères et sœurs en Terre Sainte.

 

Holy Land Christian Ecumenical Foundation
www.hcef.org